L’équipe jeunes escalade recrute!

L’équipe jeunes escalade de la FFME Isère recrute !

Composée de 8 jeunes, l’objectif de cette équipe est de découvrir l’escalade sous toutes ses formes et de gagner en autonomie en falaise et en grandes voies.

Au programme des sorties blocs, falaises, grandes voies et terrain d’aventure durant la saison sportive et un stage de 4 jours en montagne en juillet.

L’équipe est ouverte aux jeunes licenciés FFME en Isère, âgés de 14 à 17 ans (nés entre 2006 et 2009).

Le niveau requis est 6b à vue en SAE mais la motivation est tout aussi importante ! Si tu as soif d’apprendre, envie de rencontrer d’autres jeunes et de devenir autonome n’hésites pas à nous contacter !

Pour participer aux sélections c’est très simple: il suffit de télécharger et remplir ce document et de le renvoyer par mail à l.poyol[arobase]ct38.ffme.fr avant le 6 octobre dernier délai.

Pour les jeunes sélectionnés, un dossier d’inscription définitif sera à renvoyer rapidement, avant la première sortie du 15 octobre.

Tarif : 350€. Ce tarif comprend la participation aux frais d’encadrement de tous les stages, ainsi qu’aux frais d’hébergement et aux repas du soir lors du stage de fin d’année.

Les frais de transport ainsi que les pique-niques restent à la charge des parents.

Plus d’infos: ici

Juillet 2022: Stage à Pralognan la vanoise

©Cedric Tardieu

Le premier jour nous arrivons au camping de Pralognan et nous montons les tentes avant de partir réviser les manips de grandes voies. Nous mangeons avant de faire une grande voie et un rappel l’après-midi pour vérifier que nous maitrisons les manips. Le lendemain, nous partons à 7h du camping pour rejoindre le refuge du col de la Vanoise. Après avoir gravi la 1ere montée, nous devons laisser Lise et Valentine car le genou de cette dernière la faisait souffrir. C’est donc sans elles que nous poursuivons notre marche jusqu’au lac des vaches d’où nous rejoignons le pieds de notre grande voie. Après avoir franchi les neufs longueurs (avec plus ou moins de facilité selon les cordées) nous rejoignons le refuge où nous allons passer la nuit. Le troisième jour, nous faisons une course d’arête le long de l’aiguille de la Vanoise d’où nous pouvons admirer les magnifiques paysages des alpes et quelques marmottes.  Nous regagnons ensuite le camping, fatigués après une longue descente. L’après-midi nous avons du temps libre, certains en profitent pour se mesurer aux blocs situés à l’arrière du camping pendant que d’autres préfèrent manger des glaces et se rafraichir dans la rivière ou même dormir un peu.  Notre dernière soirée au camping se déroule donc dans la bonne humeur. Le dernier jour nous partons en cordée dans une via ferrata le long d’une belle cascade. Nous mangeons puis nous nous divisons en deux groupes. Les garçons partent avec Lise faire du bloc tandis que les filles vont avec les guides faire le rappel du premier jour et poser quelques coinceurs et friends. Puis nous sommes montés dans la voiture en direction de Grenoble et rapidement une bonne partie d’entre nous s’est endormi. C’est ainsi que se termine notre stage d’escalade !

Perrine

©Ludovic Erard
©Ludovic Erard
©Ludovic Erard

Sortie grande voie au rocher de Gonson

Samedi 25 juin avec le groupe FFME nous sommes allés au rocher de Gonson dans le Vercors
près de Méaudre pour faire la première grande voie chausson de l’année. Cette fois ci, le départ
est plus matinal que les autres sorties. Toute l’équipe est au rendez-vous à 8h30 au parking.
L’approche n’était pas très longue mais raide. Après un point rappel grande voie avec le guide et
les encadrants, nous avons commencés les rappels. La falaise est orientée Ouest donc il faisait
froid avec en plus un peu de vent, mais avec une petite veste ça allait. On a mis beaucoup de
temps pour ces rappels car à 9 ça ne va pas vite. En plus, pour certains c’était la première fois
qu’il faisait des rappels. Arrivés en bas de la paroi nous avons fait 3 cordées de 3 personnes.
Nous nous sommes séparés dans 2 voies : une en 6b max et l’autre en 5c+ max. Les voies sont
biens équipées et les point rapprochés, ce qui nous a mis à l’aise. Les longueurs étaient variées :
dalles, petits surplombs, dièdres… On a rencontré des difficultés car on était pas habitué à
grimper dans les dièdres. Au fur et à mesure de l’ascension de 5 longueurs la température
augmentait et en début d’après-midi il faisait chaud. On a pique-niqué sur une plateforme en bois
dans un creux de la falaise vers 14h30. D’ici on avait une belle vue. Nous sommes rentrés aux
voitures vers 16h. Encore une belle journée partagée avec le groupe.

Matthieu.

Compte-rendu de la sortie bloc du 19 juin

« Ce dimanche 19 juin, nous sommes allés au site de bloc Rioupéroux, au secteur Flowstone Paradise.

Tout d’abord… il faisait chaud ! Mais c’était quand même très bien, le secteur était assez compact, donc les blocs n’étaient pas très loin les uns des autres, et il y avait de très belles lignes. Comme je le disais, il faisait chaud, mais ça aurait pu être bien pire puisqu’on était tout le temps à l’ombre sous les arbres. On est donc partis vers 9 heures pour rentrer vers 16 heures, donc c’était une longue journée, surtout pour du bloc, donc à la fin, moi, j’avais plus de peau. »

François

Un peu de no foot pour illustrer la journée

SORTIE TERRAIN D’AVENTURE

Donc, ce samedi 14 mai, nous sommes allés faire une sortie initiation au terrain d’aventure au site L’Ecoutoux, au-dessus de Grenoble. Le but était d’apprendre comment placer ses propres protections en extérieur pour se préparer à la sortie de juillet. Nous sommes partis du parking du site un peu après 8h30 et rentrés vers 17h30 (je crois ^^). Pour ce qui est de la météo, il fallait mettre de la crème solaire, le soleil tapait fort mais il y avait parfois un vent qui le rendait plus agréable. La difficulté du parcours était, je pense, idéale, en tout cas pour Noé et moi, car elle nous permettait de vraiment prendre le temps de réfléchir à comment placer les protections, vérifier la solidité du rocher etc… Je dirais que le plus dur a été la redescente qui était assez typé montagne. Enfin, je peux dire que j’ai vraiment aimé cette sortie, étant donné que je fais très rarement ce type d’escalade.

François.

le belvédère de luce, samedi 26 mars

François explore la voie la plus dure du secteur:
Flagrant délit de cavale, 8a

Au lieu-dit Belvédère, nous nous sommes rendu.e.s

En ce beau jour de mars, d’Eybens nous somm’ parti.e.s.

Le temps était joyeux ; parapentes sortis,

Et puis l’air sentait bon du retour du printemps.

Nous étions sept grimpeurs de niveaux disparates,

Et nous espérions enchaîner nos projets.

Certains dans le 8a, d’autres bien plus modestes ;

En somme nous étions vraiment très motivés.

Quelques un.e.s d’entre nous voulaient faire la sieste,

Mais Lise, ou bien Marek, nous en ont défendu.

Le trajet de l’aller était fort agréable,

Mais celui du retour – ô ! terrible souffrance !

Nos faces portent encore la marque de douleur.

Durant cette sortie, j’ai pu côtoyer

Des personnes inspirantes, et découvrir la pierre

Qui m’avait tant manqué ces dernières années.

J’espère retourner sur d’aussi belles roches,

Et d’améliorer ma perception des voies.

Camille

Escalade a Dalarhum

Le 5 mars, nous avons fait une sortie dans le Vercors, à Presles sur le site de Dalarhum. C’était une journée très ensoleillée. C’était donc la première sortie en extérieur avec l’équipe jeune FFME. Nous étions accompagnés de trois encadrants : Lise, Simond et Marek. Nous sommes arrivés sur un joli site au soleil et une belle vue même si le vent soufflait de temps en temps ; mais cela ne nous a pas empêché de grimper. Moi Clément, pour ma première année dans l’équipe jeune FFME, j’ai fait la connaissance de Eloise, Valentine, Matthieu, Noé et François. J’ai bien apprécié cette première sortie avec vous tous. Rendez-vous à Lumbin pour la prochaine sortie.

Clément.

SAISON 2021 – 2022 : L’équipe Jeunes Escalade recrute!

Tu as entre 14 et 17 ans ? Envie de performance ? De grands espaces ? Envie de découvrir l’escalade sous toutes ses formes ? Rejoins vite l’équipe Jeunes Escalade FFME Isère !

Les conditions requises pour intégrer l’équipe sont les suivantes :

  • Posséder une licence FFME en cours pour l’année 2021-2022.
  • Avoir entre 14 à 17 ans (nés entre 2005 et 2008)
  • Niveau requis 6b à vue en SAE.

Pour postuler rien de plus simple : merci de remplir ce questionnaire :

https://docs.google.com/document/d/1dKMNHLxv4LRqTV-QlJ3ZjwD5-mo1eynh/edit?usp=sharing&ouid=112847345461892471060&rtpof=true&sd=true

et de le renvoyer avant le 17 octobre à : Lise Poyol : l.poyol@ct38.ffme.fr

La liste des admis sera ensuite communiquée par mail le 22 octobre.

Pour plus d’infos : 07 81 59 88 89

PROGRAMME PRÉVISIONNEL:

27 Novembre : Performance falaise

05 Mars : Performance falaise

09 Avril : Initiation à la grande voie

14 Mai : Initiation au terrain d’aventure

11 Juin : Performance Bloc

25 Juin : Journée manips et passeports escalade

7 au 10 juillet : stage escalade en montagne

Tarif : 350€ par personne.

Ce tarif comprend la participation aux frais d’encadrement de tous les stages proposés, aux frais d’hébergement et aux repas du soir lors du stage de fin d’année. Les frais de transport ainsi que les pique-niques restent à la charge des parents.

STAGE A AILEFROIDE 7 AU 10 JUILLET 2021

J3: l’arête des cinéastes © Cédric Tardieu

Jour 1

Le départ fut tôt. Très tôt. Nous avons eu la joie de monter dans un minibus convivial de 9 places où nous avons tous (ou presque) sommeillé durant le trajet (je ne saurais même pas dire combien de temps il a duré). Après avoir rejoint les guides, Ludovic et Cédric nous sommes allés grimper sur une voie type terrain d’aventure, les cordées étaient de deux, en réversible et une de trois. Nous avons posé des coinceurs, friends et sangles. Puis, nous sommes redescendus et nous nous sommes dirigés au camping, à Ailefroide. Là, nous avons choisi un très joli emplacement. Nous y avons rapidement monté les tentes (à l’exception de Malo et Noé qui ont eu quelques contretemps avec leur tente), car la pluie ne tardait à arriver. Ensuite, certains d’entre nous sommes allés au magasin louer chaussures de montagne, crampons et un piolet. Le pluie est arrivée et nous avons mangé sous une bâche. Le riz fut brûlé mais qu’importe, le repas fut délicieux, merci Elouan et Mathilde 🙂

Jour 2

Le réveil fut tôt, très tôt. Vers 6 :30, nous émergeons de notre sommeil, un sommeil qui ne fut pas perturbés par la météo agréablement douce de la nuit. Chargés de nos lourds sacs à dos, nous rejoignons à nouveau les guides qui nous attendent au bord de la route. Ils nous affirment que nous n’aurons pas besoin de chaussons d’escalade pour la grande voie. Nous partons donc et marchons au bord de la rivière, enjambant des arbres pour finalement arriver au pied de la voie. C’est une dalle… avec des coulures d’eau. Cédric et Ludovic trouvent donc un endroit plus loin où grimper pour retrouver la voie. Nous partons par cordée de quatre, avec les guides (en potence). Finalement, la voie s’avère plus difficile que prévue et nous continuons à grimper ainsi. Par souciance ou oubli, certaines personnes avaient gardés leurs chaussons d’escalade au fond de leurs sacs. Les longueurs suivantes ont donc été plus simple avec des chaussons.

Arrivés en haut de la voie, la pluie est arrivée. Nous avons fait des anneaux et sommes partis en corde tendue, à deux. Puis, sous la pluie, nous avons rejoint le refuge du glacier blanc. Le repas servis à 18h était délicieux, surtout la soupe. La nuit était tranquille, perturbés pour certains par le doux ronflements des dormeurs du refuge.

Jour 3

Le réveil fut vraiment très très tôt. Le petit déjeuner était en effet à 5 heures ! Les sacs prêts la veille et les binômes également décidés la veille, nous avons entamé la marche d’approche. Elle était plutôt tranquille au début. Mais, la partie difficile débuta à marcher sur des cailloux d’éboulements (j’ai oublié le nom). La pente raide, le piolet fut nécessaire. Ludovic expliquait bien où passer pour ne pas glisser. Malheureusement, une personne dont nous tairons le nom s’est retrouvé derrière le groupe, seule, sans indications, perdue. Elle arriva une bonne demi-heure après le groupe, qui bénéficia d’une joyeuse pause. Le début se fut en corde tendue car l’escalade était facile ou c’était de la marche. Arrivée sur l’arête des Cinéastes, la vue était magnifique. Variant les longueurs, les passages en corde tendue, posant des béquets, coinceurs et friends, tout se passait bien. Nous arrivâmes à une longueur plus difficile que prévue. Un 6a à priori. Mais la difficulté fut augmentée par le poids du sac et les chaussures de montagnes. Finalement, tout le monde s’en est sorti. Après des rappels, nous descendons précautionneusement sur des pierres instables puis dans la neige (finalement, pas besoin de crampons). Arrivée au refuge, il est environ 17 heures, nous sommes au retard par rapport aux prévisions des guides. Nous entamons rapidement la redescente au camping, succédant les guides partis plus tôt. Nous côtoyons les marmottes et l’épuisement. Arrivés au camping (enfin) nous mangeons du quinoa qui fut appréciés par la totalité du groupe sans exception. Après un débat agité sur le programme du lendemain, nous décidons unanimement de faire du bloc pour le dernier jour.

Jour 4

Réveil en douceur et balade champêtre pour rejoindre les blocs. Ce fut une belle matinée de bloc même si nos mains ont bien soufferts à la fin. Nous repartons en minibus laissant derrière nous Mathilde et Elouan motivés comme jamais.

Philomène.

J1 : sur l’éperon Bouchier © Ludovic Erard